banniere
Photo du mois
Forêt tropicale
Gardiens de la forêt
Exposition photos
Agir Association Exode Tropical
Portfolio Association Exode Tropical
Portrait d'espèces
Galerie photos Association Exode Tropical
livre naturaliste
Reportages naturalistes
Besoin d'un guide en forêt tropicale ?
Revue de Presse de l'association Exode Tropical
Ecovolontariats en pays etranger

Retrouvez-nous sur

logo facebook
Pécari

Le pécari à collier
Tayassu tajacu

Classification

Règne : Animalia
Embranchement : Chordata
Sous-embranchement : Vertebrata
Classe : Mammalia
Sous-classe : Theria
Ordre : Artiodactyla
Famille : Tayassuidae
Genre : Tayassu

Une forte odeur musquée se fait sentir dans le sous-bois. Aucun fauve, aucun cervidé n'est visible mais il est clair que quelqu'un est passé par là...Un peu plus loin sur le sentier, la réponse apparaît : c'est un groupe de pécaris à collier, un animal ressemblant énormément au sanglier, d'environ un mètre de long pour 50 cm au garrot. Ils sont près de 30 à se déplacer dans un vacarme imposant, en file indienne. Après quelques mètres, la horde marque une pause et chacun vaque à ses occupations.

Certains se rassemblent autour des jeunes et se prélassent dans des zones boueuses, apparemment rafraichissantes. D'autres retournent la litière à la recherche de racines, de tubercules, de fruits, d'insectes, de vers ou de quelques petits vertébrés, laissant derrière eux un véritable champ de mine.

Le pécari est l'un des rares vertébrés à pouvoir digérer sans conséquence les feuilles de cannes de muets, un philodendron terrestre de la famille des Aracées dont la sève riche en cristaux d'oxalate de calcium est très toxique : pouvant provoquée une simple incapacité temporaire à parler chez qui la mange (d'où son nom), elle peut également entrainer la mort.

Les pécaris à collier (nommés ainsi en référence à la bande de pelage plus claire autour de leur cou) forment des groupes importants, mais aucune hiérarchisation sociale n'a été clairement définie. Ces hordes, relativement impressionnantes lorsque les animaux se déplacent, ne sont pourtant pas dangereuses : le pécari à collier, contrairement au pécari à lèvre blanche, est un artiodactyle timide qui préfère fuir et se cacher plutôt que d'attaquer. Une bonne distance de sécurité reste toutefois conseillée lorsque la horde contient des jeunes.

Dans beaucoup de pays d'Amérique, les pécaris sont chassés pour leur viande mais ils restent aujourd'hui relativement communs sur leur aire de répartition, du Texas à l'Argentine.




- Retour aux fiches pédagogiques -